Conditions de travail contribuant aux troubles musculosquelettiques

By Sylvie BergeronUncategorized

L’Enquête québécoise sur les conditions de travail, d’emploi et de santé et de sécurité du travail (EQCOTESST) jette un nouvel éclairage sur les conditions de travail contribuant aux TMS.  Selon l’EQCOTESST, une personne au travail sur quatre se disait exposée à des contraintes physiques élevées, soit environ 898 900 personnes au Québec. L’exposition à des contraintes physiques élevées touche plus de la moitié des travailleurs manuels et 44 % des travailleuses manuelles. Environ 45 % des jeunes hommes de moins de 25 ans sont exposés aux contraintes physiques élevées.  Au travail, les hommes sont plus exposés que les femmes à la manutention de charges lourdes, aux efforts physiques et aux vibrations. Par contre, les travailleuses sont plus exposées au travail répétitif, au travail prolongé à l’ordinateur et à la posture assise prolongée. Environ 24 % des travailleuses et 18 % des travailleurs consacrent plus de 30 heures par semaine au travail à l’ordinateur. Lorsque ce travail est associé à des postures statiques du cou ou des avant-bras, ou aux gestes répétitifs, il peut contribuer à l’apparition de TMS. Pour en savoir plus...